Logo

Jésus, le révolutionnaire altermondialiste, nous appelle aujourd'hui

Jésus a incarné dans l'histoire le possible d'un monde autre, radicalement nouveau jusqu'à aujourd'hui. En revenant à sa source révolutionnaire, nous accédons à un altermondialisme de la tendresse et de l'amour de Dieu.

Le christianisme a pourtant hélas souvent été associé dans l'histoire à la défense de l'ordre moral et social établi. Ou au mieux on a voulu voir en lui une religion simplement contemplative ou qui pratique les bonnes œuvres de l'humanitarisme. Il ne s'agit certes pas de rejeter l'importance de la contemplation spirituelle qui peut ouvrir à des dimensions sublimes de la présence de Dieu, ni celle des bonnes œuvres qui civilisent la dureté de ce monde. Mais de revenir profondément à l'évangile, et de le relire en dehors du formatage de la tradition figée pour découvrir que Jésus nous insuffle un esprit réellement révolutionnaire qui nous aide à nous situer dans la crise majeure de notre époque.

Les actes révolutionnaires de Jésus

Il a chassé les marchands du temple, dispersé l'argent des banquiers, en refusant que la maison de son Père devienne une maison de commerce. On a souvent édulcoré ce geste dans les commentaires conformistes de théologiens. Or, il s'agissait d'un véritable acte d'insurrection non violente qui a aujourd'hui encore une résonance très actuelle. Car la Terre, notre planète est le véritable temple de la présence divine, et elle est saccagée par le capitalisme et sa dictature financière qui nous domestique et détruit la vie. La geste révolutionnaire de Jésus nous montre la hauteur de l'exigence du combat spirituel. L'objectif spirituel de défendre la vie a nécessairement une connotation écologique, sociale et politique : l'ensemble de la Création doit revenir au Père, c'est-à-dire à la logique de l'amour.

Jésus et ses disciples incarnaient dans leur vie le possible révolutionnaire d'un autre monde pour l'humanité. Ils vivaient en communauté et prônaient la mise en commun des ressources. Leur stratégie révolutionnaire reposait sur la propagation de la tendresse, de l'amour, de l'esprit d'entraide dans le peuple des pauvres qui implique la mise en pratique immédiate d'une logique de vie alternative en rupture avec celle dominante du pouvoir et du profit. Cette même stratégie révolutionnaire nous appelle.

Jésus prônait une révolution non violente. La violence entretient la violence mais l'amour des ennemis finit par inhiber et enrayer les armes des ennemis. Notre combat aujourd'hui est radical et exigeant, mais pareillement, il ne peut être gagné que par la non violence et le refus de tout despotisme. Il se perd sinon, car il repose sur la propagation de l'amour.

Jésus rejetait les hiérarchies des castes cléricales et politiques et prônait donc une éthique de démocratie directe intégrale, et l'égalité entre les femmes et les hommes. Il était libre de tous les intégrismes, de toutes les idéologies politiques, religieuses, nationalistes, qui génèrent la haine et créent des divisions stupides entre les êtres humains.

Il refusait tout culte de la personnalité et demandait à ses disciples de l'appeler "ami" et non pas "maître".

Il demandait de ne pas juger et refusait l'ordre moral. Il s'est opposé avec beaucoup de courage à la lapidation de la femme adultère.

Il s'opposait à la culpabilisation religieuse et à la lourdeur infantilisante des institutions. Il prônait une relation personnelle libre, directe et sans tabou avec Dieu.

Il œuvrait à une libération de l'être total, intégrant dans un même mouvement la transformation du monde et la transformation intérieure de l'individu, la prédication du royaume de Dieu dans la société et la guérison spirituelle des personnes. L'une ne va pas sans l'autre, et l'une alimente l'autre continument. Jésus nous montre notamment la puissance de l'ouverture du cœur qui renouvelle les corps de l'intérieur et libère l'élan d'une socialité réellement humaine. A l'exemple de Jésus, il nous parait indispensable de réunir ensemble dans la cohérence de notre combat pour un monde nouveau les dimensions sociale, écologique, psychologique et spirituelle.

Jésus, toujours vivant est devant nous et nous appelle

Bien loin en effet d'être une histoire du passé qui n'a plus cours, le combat révolutionnaire de Jésus nous apparait au contraire comme porteur de l'avenir de l'humanité dans toute son ampleur de réalisation.

Le printemps des révolutions arabes a été un exemple puissant qui a généré le mouvement des indignés en Espagne, en Grèce, aux USA, en Israël et en plusieurs autres endroits du monde. On ne sait pas bien sûr encore comment évolueront l'un ou l'autre de ces mouvements. Certains peut-être seront détournés de leur élan initial. Mais leur multiplication et leur caractère non-violent nous montrent qu'un grand réveil historique de l'humanité se prépare en quête d'un monde nouveau. Dans ce réveil, le projet et les méthodes de Jésus ont leur place naturelle. Fatigués de toutes les idéologies du XX° siècle, les nouveaux mouvements aspirent en effet à fonder la révolution sur la spiritualité de la non-violence, de la communauté et de l'entraide.

Jésus est devant nous et nous appelle. Il a vaincu la mort que les pouvoirs politique et religieux croyaient lui avoir infligé. Il est ressuscité dans nos cœurs et son esprit nous appelle de l'intérieur, tel un souffle révolutionnaire puissant qui nous aidera à nous relever de toutes les désespérances. Ce souffle prophétique de la résurrection veut aujourd'hui transparaître dans nos vies et nos actes. Il pose en nous la nécessité d'un renouvellement historique du christianisme, la nécessité d'un "alterchristianisme" qui fasse retour au Jésus altermondialiste, à sa source révolutionnaire.

Pour un alterchristianisme

J'appelle de mes vœux à la naissance d'un alterchristianisme aujourd'hui qui se constitue comme la recherche pratique et la mise en œuvre immédiate d'un mode de vie alternatif en rupture avec le capitalisme, fondé sur les valeurs de Jésus qui sont :

-choisir résolument l'option de la non-violence au nom du Dieu d'amour plutôt que la haine et l'esprit de guerre.

-respecter la vie et la planète au nom de Dieu puissance de la vie, plutôt que l'argent.

-rechercher une vie communautaire, association de libres individus, ouverte à tous les êtres humains, à l'entraide fraternelle et au partage des ressources au nom du royaume de Dieu, plutôt que l'individualisme, la compétition, les fanatismes et les nationalismes.

Toutes ses orientations peuvent être pratiquées dans nos vies dés maintenant à l'échelle locale, mais aussi être avancées comme une protestation prophétique d'ensemble contre l'ordre actuel du monde et l'appel à une autre société humaine.

Nous pouvons nous rencontrer dès aujourd'hui, en tant que disciples de Jésus, autour de ces orientations : créer des groupes d'études, de méditations, de paroles, de prières, dans toutes les églises ou associations chrétiennes comme en dehors ; des fraternités, des communautés ou habitats groupés ; des associations de moyens, des réseaux fraternels d'entraide ouverts à tous, des rassemblements ponctuels et des actes de protestation prophétique forts pour interpeller les politiques et la culture environnante sur l'état catastrophique du monde etc.

Toutes ces orientations resteraient cependant purement abstraites si elles n'étaient pas portées au quotidien dans le vécu d'une alliance intérieure avec le Saint Esprit. Pour cultiver dans nos prières et nos méditations la présence vivante de Jésus ressuscité. Pour nous renouveler sans cesse à son contact dans le souffle de sa résurrection. Pour que la mort, le tragique, la croyance au malheur n'aient jamais le dernier mot dans nos existences. Pour que nous choisissions résolument toujours la vie au cœur même de nos épreuves.

L'alterchristianisme que j'appelle n'est pas une religion mais un retour au souffle originel de Jésus et de la première communauté chrétienne de Jérusalem, telle que définie par les Actes des apôtres (chapitre 2) et de nombreux textes des évangiles, souffle qui serait à même de renouveler toute la culture du christianisme. Selon l'esprit même de l'évangile, il est ouvert à tous les êtres humains quels qu'ils soient, quels que soient leur nationalité, leur religion ou leur culture, et pas seulement aux chrétiens "identifiés".

Pierre Trigano

A l’orée du XXIe siècle, nous reprenons le chemin du Christianisme social. Le projet de la fin du XIXe siècle reste le nôtre : confronter la foi chrétienne avec son environnement social, économique, politique, culturel et écologique et de poser des paroles et des gestes de libération. Si nous vous invitons à cette nouvelle marche, c’est qu’apparaissent dans le christianisme des clivages et des engagements nouveaux qui appellent à des rencontres, des paroles, des actions nouvelles dans un monde qui a cruellement besoin d’amour, de justice, d’espérance.

Nos réflexions sont nourries de nos engagements, de nos lectures de la Bible et de l’héritage intellectuel notamment protestant, de nos dialogues et nos compagnonnages avec les autres croyants, les mouvements intellectuels, politiques et sociaux qui se battent pour un monde plus juste.

Divers dans nos références théologiques, nous nous retrouvons dans un évangile qui repense et repousse sans cesse les frontières, qui refuse les barrières du pur et de l’impur, qui nous dit que la grâce est offerte à toute la création, que la vie est toujours plus forte que les mises à mort sociale, économique, écologique, culturelle, raciste, sexiste ou homophobe. Nous voulons convoquer à nouveaux frais les vieux et gros mots comme Royaume de Dieu, Seigneurie de Jésus Christ, Amour inconditionnel de Dieu : expérimenter leur déplacement dans un nouveau contexte, considérer que la fidélité à laquelle engage la parole religieuse n’est pas déplacement d’un contenu à l’identique, sans transformation mais bien plutôt redéfinition incessantes de ce qu’elle véhicule, réfléchir à ce que notre attachement à ces termes nous fait et nous fait faire.

Nous regardons le monde et nous crions : « injustice ! ». La violence sociale et écologique du système économique actuel et son incapacité à se réformer nous invitent à rechercher les voies de son dépassement. L’invasion de son imaginaire nous pousse à travailler avec tous les autres créateurs d’un imaginaire alternatif. L’évolution des débats sur l’immigration en décalage avec une réalité sociale de plus en plus métissée nous engage à rentrer frontalement en dissidence avec les discours et les décisions qui transforment l’Europe en forteresse. Notre refus d’un apartheid planétaire nous met en relation avec les croyants et les militants des pays du Sud. Le détournement de la laïcité au profit de logiques d’exclusion nous incite à défendre et inventer un espace public riche qui n’a pas peur du conflit et de la différence. L’évolution des réalités familiales et sexuelles nous amène à une éthique nouvelle qui tourne clairement le dos au moralisme, qui interroge profondément l’imaginaire de la « famille chrétienne », du soi-disant « projet de Dieu » en la matière.

Ces réalités disent notre urgence, ces convictions expriment nos points de départ. Elles ne limitent pas ce que nous désirons construire ensemble, avec vous et avec d’autres. Elles ne définissent ni un dedans, ni un dehors. Nous en appelons ici et là à la création de « communes théologiques » pour relancer le Christianisme social, qu’il soit un « nous » mobile et indéterminé de réflexion et d’action. Un collectif à échelles et formes diverses qui n’aura de cesse de se redéfinir en situation, de se recréer sans cesse et sans centre unique. Une communauté qui se caractérise par le manque et les questions, la rencontre et l’hospitalité, plutôt que par le plein, le propre et les affirmations.

Nous ne voulons pas agir seuls, nous désirons des alliances : les protestants par delà les frontières, les catholiques et tous les croyants ouverts, se reconnaissant dans les théologies de libération, la gauche qui ne renonce pas, la droite qui s’interroge, le mouvement social, tous les humanistes, celles et ceux qui croient en l’amour, la justice et l’espérance sont nos parentèles.

Nous voulons réfléchir et agir, l’un et l’autre, l’un pour l’autre.

Si nous voulons affirmer des positions, nous voulons aussi prendre le temps de la conversation et de l’échange, nous mettre d’accord sur nos accords et nos désaccords, donner et recevoir à penser, soutenir la pensée depuis toutes les places et non penser à la place de.

Si nous voulons prendre la parole, nous voulons surtout engager les batailles d’idées nécessaires afin de déplacer les questions et les clivages des débats dans nos Eglises et dans la société.

Si nous voulons réfléchir, nous voulons autant agir, encourager à l’action, échanger sur nos expériences de terrain, contribuer ici et maintenant aux changements nécessaires, en ne nous interdisant aucun des moyens de la non-violence, de sa logique de surabondance prophétique et de désobéissance aimante.

Une invitation est lancée à nous relancer dans cette épopée commune : publiquement, dire notre espérance et agir en conséquence. Nous répondons à l’invitation et nous vous invitons à y répondre : pour que se démultiplient les « communes théologiques » !

Quiconque se reconnaissant dans le Christianisme Social

Il est minuit dans l’ordre social. Quelqu’un frappe à la porte.

le Nouveau Monachisme. Inscrites dans la tradition monastique, ces communautés vivent la foi chrétienne, l'actualisent et la contextualisent pour notre société.
Ces communautés d'hommes et de femmes (célibataires, couples mariés et familles) partagent un style de vie basé sur des valeurs et une vision commune. Voici les douze caractéristiques qui définissent ce mouvement :

  1. Vivre dans des lieux abandonnés de l'« Empire ».
  2. Partager des ressources économiques entre membres de la communauté et ceux qui sont dans le besoin alentour.
  3. L'hospitalité envers les étrangers.
  4. L'opposition aux divisions raciales et sexistes au sein de l'Eglise et des communautés, associé à une recherche active d'une réconciliation juste.
  5. Une humble soumission au corps du Christ, l'Eglise.
  6. La formation intentionnelle sur le chemin de vie du Christ et dans la règle de la communauté selon le noviciat dans un mouvement monastique classique.
  7. Cultiver la vie communautaire entre les membres de la communauté intentionnelle.
  8. Soutenir les célibataires, les couples mariés monogames et leurs enfants.
  9. Proximité géographique entre les membres de la communauté qui partagent une règle de vie commune.
  10. Avoir le soucis de la terre que Dieu confie à chacun et soutenir l'économie locale.
  11. Travailler au rétablissement de la paix là où la violence fait rage et résolution des conflits au sein de la communauté selon le texte de Matthieu 18.
  12. S'engager dans une vie disciplinée et contemplative.

1203003 Saint Benoit ecoute Site Internet-dea5b

C’est plus un mouvement, une voie, une approche qu’un système théologique. Il s’intéresse davantage à la spiritualité qu’à la religion.
Voici quelques unes de ses caractéristiques :


- Questionnement intellectuel. Chercher pour comprendre et progresser qu’affirmer des dogmes, des credo et des certitudes.


- Désir d’inclusion radicale et égalité en ce qui concerne l’orientation sexuelle, le genre, la race, l’âge etc.


- Ouverture à la compréhension et aux exercices spirituels d’autres religions tout en demeurant enraciné dans le christianisme.


- Reconnaître que notre approche de Dieu comprise selon la vie et l’enseignement de Jésus n’exclut pas les autres chemins menant à Dieu.


- Désir et besoin de rites et d’exercices spirituels pour approfondir notre expérience de Dieu et notre vie spirituelle.


- Désir d’une vie spirituelle holistique, unifiant le cœur et la mystique avec la tête et la connaissance, la contemplation avec l’action, l’idéalisme avec le pragmatisme.


- Désir de constituer une paroisse où l’on n’est pas forcément d’accord mais où l’on s’écoute l’un l’autre dans le respect d'une mutuelle liberté de conscience.


- Désir d’un culte authentique, faisant place au vécu réel et à la spontanéité et qui donne une nouvelle vie aux rites traditionnels et à la liturgie.


- Désir d’interreligion et d’œcuménisme, d’ouverture à la nouveauté.


- Valoriser les arts, la science et la créativité. Ne pas établir d’opposition entre la science et la spiritualité.


- Être motivé par la justice sociale, l’écologie et la recherche de la paix – bien que l’on puisse avoir tous des conceptions différentes sur la manière d’y parvenir.

 

amitie 001

amitie 002

amitie 003

    

Amitié

 

Donner sans attendre le retour

Accueillir sans juger

Accepter d'être dérangé par la différence

Savoir se supporter

Se dire la vérité dans la paix

Etre nous même dans le respect de l'autre

Etre dans un esprit de service

 

Texte de Point Coeur Montpelier

Eco-hameau chrétien en Bourgogne où habitent 4 familles: La Ferme de la Chaux LOGO GOSHEN


Parce que des chrétien-es ayant un regard alternatif sur l'église et la société (anarchistes, écologistes politiques, non-violents, décroissant-es, communistes libertaires, socialistes autogestionnaires ou utopistes ...) ont besoin d'authenticité et de liberté dans le partage de leur foi et de leur doutes. Parce qu'ils/elles ont besoin de s'encourager mutuellement dans leur spiritualité, leur créativité et leurs projets... Nous les accueillons dans notre Rezo. 


 Rejoins nous sur notre groupe : REZO TCHAAP
 

 



Parce que des chercheur-euses de Vérité qui vivent en marge de la société et des églises ont besoin d'amitié et de s'encourager dans leur cheminement spirituel, nous les accueillons dans notre Tribu.


Radio Pirate

 

23302450-108926517


Parce que ceux qui ont faim et soif de justice hériteront du royaume de Dieu. Parce que les militant-es peuvent se fatiguer de ne pas voir de changement. Nous leur apportons l’espérance du monde du cœur (Royaume de Dieu) et nous sommes solidaires des personnes qui luttent pour d'autres mondes.
 


Parce que certains jeunes ne trouvent pas leur place ni de sens dans la société de consommation. Nous expérimentons et encourageons des alternatives de vie plus autonomes et écologiques comme le nomadisme ou les habitats collectifs.

Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account